Détail article

Adaptation au développement de la mobilité durable : tendance et formation

07-11-2019

Kaisheng LIU est co-fondateur et président de l’AFCDUD (Association Franco-Chinoise du Développement Urbain Durable) depuis 2008. Il est impliqué dans les projets de villes intelligentes, durables et écologiques au niveau européen et chinois.

L’évolution de la mobilité, l’écosystème actuel et les enjeux de cette évolution
Les zones urbaines sont en croissance dans le monde passant de 48% de la population en 2010 à 66% en 2050, en particulier en Chine, en Inde, en Amérique latine… De ce fait la mobilité urbaine des voyageurs et la logistique urbaine largement impactée par les ventes en ligne comme Alibaba ou Amazon, vont exploser. Au fil du temps, le rythme des innovations s’est amplifié et il n’est pas simple de prédire les modes de transport en 2050. Dans l’écosystème multimodal, on distingue les domaines de déplacement associés aux services : voiture auto-soliste et camionnette de livraison, le taxi /covoiturage, l’autopartage, le vélo individuel et le vélo partagé, la location de voitures, la marche, les transports lourds (train, bus, métro, tram). Les systèmes d’information et la billettique assurent l’intégration de ces modes.

Le MAAS (Mobility As A Service) propose, via une application unique, un service de mobilité complet d’un point A à un point B, incluant plusieurs types de transports. Le numérique et le croisement des différentes innovations favorisent cette démarche (Télécom, Objets connectés, big data, intelligence artificielle, cloud, blockchain).
De nombreux décideurs sont concernés par ces évolutions (les états, les universités, les entreprises, les associations…) et la stratégie est un défi majeur pour développer efficacement les programmes d’innovation, l’emploi, la formation, suivant des priorités. L’innovation intervient dans la technologie des véhicules (véhicules électriques, connectés, autonomes), les modèles économiques, le social (le comportement des individus), l’environnement durable, les infrastructures intelligentes. Elle s’appuie sur la gouvernance, la culture, le talent, l’invention, l’observation.
AFCDUD en quelques mots

L’AFCDUD a constitué des groupes de travail dont les thèmes sont le transport (planification, infrastructures, véhicules & systèmes, systèmes d’information), l’énergie (énergie renouvelable, stockage, transition énergétique, smart grid), l’environnement (traitement des eaux usées, des sols pollués et des déchets, air & climat CO2, normalisation), le génie civil (construction écologique, structures & matériaux) , la ville intelligente (domotique, ITS, Télécom, IoT..), l’urbanisme (architecture d’intérieur, design, paysage).
L’Association rassemble 380 membres (100% de masters, 30% de doctorants, 20% de professionnels), répartis à 49% dans le privé, 8% dans le public, 16% d’étudiants, 19% issus des instituts, 8% autres. Elle organise des évènements (35 événements durant les 5 dernières années) en Europe (Paris, Hambourg, Copenhague, Bruxelles) et en Chine (Pékin, Shanghai, Shenzhen, Wuhan, Nanjing…) sous la forme de conférences, expositions, séminaires, de formations, de visites thématiques. Elle anime sa plateforme DUD permettant ainsi de promouvoir les coopérations franco-chinoises.

Quelques réalisations :
- Participation au forum de développement durable sur l’éco-quartier franco-chinois de Chengdu en 2014
- Organisation d’ateliers lors de la COP21 en 2015 à Paris
- Organisation de la conférence FCPAE (Federation of Chinese Professional Associations in Europe) dans les locaux d’Urba 2000 en 2017 sur la ville écologique et durable