Evènements et projets pendant la période 2008-2017

Après l’échec de la tentative de fusion avec les Ateliers, URBA 2000 décide (Assemblée Générale du 28 juin 2007) de consolider le nombre de ses membres par l’adhésion d’autres personnes physiques prêtes à s’engager personnellement dans un nouveau processus de développement.

Un nouveau statut de l’association est adopté le 19 février 2008. L’objet social de l’association est conservé :
« Urba 2000 a pour objet social de promouvoir le développement durable par l’innovation technique, sociale et politique, dans les domaines de l’aménagement, de la mobilité, des transports et du fonctionnement des villes et des territoires ».

En accord avec l’Etat (Conseil Général des Ponts et Chaussées), le lien originel entre l’association et l’Etat est conservé, il est explicité dans un article dédié :

« Article 17 : Présence de l’Etat
17.1. Les représentants du Vice Président du Conseil Général des Ponts et Chaussées assistent aux réunions des instances délibérantes de l’association (assemblée générale, conseil d’administration, bureau) pour y faire valoir leur point de vue. Ils ne participent pas aux votes.
17.2. A cette fin, les représentants du Vice Président du Conseil Général des Ponts et Chaussées sont destinataires des convocations, comptes rendu et documents de travail »

De plus, les statuts prévoient que « article 19.2. En cas de dissolution, l’Assemblée générale fixe les modalités de la dissolution et désigne un ou plusieurs commissaires chargés de déterminer, après paiement des dettes, l’éventuel excédent d’actif. Le Ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durable décide de l’attribution de l’actif net ».

Un nouveau conseil d’administration est mis en place. Pierre Mayet est reconduit comme Président de l’association. Jean-Louis Graindorge, présent dès 1984 dans la mission de préfiguration de l’association, d’abord en tant que Secrétaire Général puis comme Directeur, fait valoir ses droits à la retraite à la fin 2008. A la demande des membres de l’association, il accepte d’accompagner Urba 2000 dans cette nouvelle étape, en tant que consultant, en assurant une continuité, notamment sur l’axe d’activités des transports intelligents.

Caroline MAURAND est nommée directrice de l’association.

2008-2017 les grands chantiers

Le choix résolu de se renforcer autour des transports intelligents

L’axe historique d’Urba 2000 sur les transports intelligents et la mobilité reste une priorité de développement de l’association : les projets européens se poursuivent, les travaux dans le cadre de la PREDIM se renforcent avec la réalisation de plusieurs études sur l’interopérabilité, la gestion et le partage des données. L’association est impliquée dans la création de nouveaux concepts originaux comme celui de « 3e mode de déplacement » ; elle est la cheville ouvrière de chartes de coopération, impliquant des industriels et des collectivités (Charte 2MI) et organise le montage de projets industriels dans le cadre des Investissements d’Avenir (projet Catalyseur 2MI).
Jean-Louis GRAINDORGE , à la demande des membres de l’association, accepte de poursuivre en tant que consultant, le développement de ces dossiers.

L’association construit des partenariats et des projets impliquant les services de l’Etat, des collectivités locales, les grands groupes, des PME PMI et des instituts de recherche. Elle s’investit fortement dans des projets proposés à l’ANR (projets Cyberville puis Izarguidari), au programme de recherche PREDIT (projets Territoires de gares et busophérique), au programme de l’ADEME et du Commissariat Général à l’investissement (projet Catalyseur 2MI), … Ces projets ne sont pas retenus. Leur contenu fournit cependant la matière à des journées d’étude et à des travaux ponctuels dans le cadre de la PREDIM. 

Urba 2000 participe au montage du projet SCOOP@F d’expérimentation à grande échelle de véhicules connectés et communicants (300 véhicules sur 2000 kms de routes). C’est le 1er axe de développement annoncé par le Ministre des Transport lors de la conférence nationale sur les transports intelligents qui s’est tenue en février 2014.

Le développement de l’axe « aménagement durable » et de la coopération avec la Chine

L’association décide également de renforcer les activités autour d’un deuxième axe, celui de l’aménagement durable. En effet, le contrat avec l’association de villes européennes IMPACTS prenant fin en 2007 et après l’expérience acquise lors des ateliers d’aménagement de Casablanca (2005), l’association décide de renforcer son positionnement sur ces sujets, en investissant dans des réflexions, des réponses à des appels d’offres et la recherche de partenariats.

En 2007, l’association saisit l’opportunité d’une coopération qui s’ouvre entre la France et la Chine sur le thème du développement urbain durable, avec la signature d’un accord de coopération entre la France (Ministère du développement durable - MEDDE) et la Chine (Ministry of Housing, urban and rural development - MoHURD). S’appuyant sur l’expérience des membres et le soutien du Ministère du développement durable, l’association s’implique pleinement dans cette coopération. Elle organise une session de 15 jours de formation pour des directeurs de l’urbanisme chinois, participe à la mise en place puis à l’organisation annuelle d’un forum d’échanges universitaires et professionnels franco-chinois (forum THNS) et anime un club de professionnels sur les questions de mobilités (Club Ecomobilité).

Elle s’investit également dans la définition stratégique d’un programme de travail avec le Ministère chinois de la planification urbaine et rurale (signataire de l’accord avec le MEDDE) et dans le choix d’un site pilote de coopération, qui pourrait accueillir des expérimentations de collaborations franco-chinoise. Urba 2000 participe ainsi pleinement au choix du Grand Wuhan comme site pilote de la coopération sur le thème de la « stratégie de développement urbain durable ».

Ainsi, en 2010, Urba 2000 est retenue comme opérateur pour la première opération pilote de cette coopération, financée par le MINEFE (FASEP), ADEME et MEDDE. L’association réalise un atelier de stratégie de développement urbain durable sur le territoire du Grand Wuhan. L’atelier s’appuie sur l’expérience acquise à Casablanca, avec la même volonté d’être présent dans les orientations, cahier des charges et prestations à l’aval. L’atelier est un succès. Urba 2000 livre les premiers éléments d’une méthodologie du DUD à l’échelle territoriale, et propose une stratégie de préservation d’un vaste territoire de parc naturel comprenant un grand lac (225 km² de surface en eau).

Les réflexions générales menées sur le territoire conduisent également l’association à proposer aux autorités locales une stratégie de développement de l’aéroport et de ses abords pour constituer un hub de fret international s’inscrivant dans un corridor urbain à consolider.

Conformément aux prescriptions du FASEP, Urba 2000 se rapproche des services de l’Etat et d’entreprises, PME et grands groupes, pour construire des partenariats et des offres de prestations à destination les autorités chinoises locales, alliant savoir-faire publics et privés. Dans ce cadre, l’association organise des réunions d’informations aux entreprises, en lien avec le MINEFE et le MEDDE et monte des offres de prestations dans le secteur des transports et pour le développement de ville nouvelle.
Du fait d’un ralentissement dans les engagements de l’Etat, URBA 2000 ne pourra pas profiter de ce travail de structuration de l’offre française avant 2013. A l’occasion de la suite de la visite d’Etat de 2013, l’accord de coopération entre le MEDDE et le MOHURD est renouvelé, ainsi que celui entre la CDC et la CDB. Le Premier Ministre français, accompagné de Mme Aubry représentante du MAE pour la coopération avec la Chine, ont ainsi confirmé la volonté de coopérer sur le développement d’une ville nouvelle à Wuhan.

Dans ce contexte, Urba 2000 a réalisé un rapport de synthèse de ses activités en Chine sur la période 2010-2012, intitulé « Quelles coopérations possibles entre la France et la Chine sur le développement urbain durable ? » et a contribué de son mieux au renouvellement de cette coopération.
(Le rapport est disponible à partir du lien http://www.urba2000.com/Wuhan/rappo...)

Depuis ce renouvellement, l’association a participé au groupe Architecture – planification - ingénierie, qui comprend 6 partenaires (Arep, Arte Charpentier, Architecture Studio, Egis, Afex et Urba 2000) et qui s’est porté candidat pour réaliser les études urbaines et de programmation nécessaires pour la coopération sur le développement d’une ville nouvelle à Wuhan. Elle a également assuré la coordination éditoriale d’un numéro spécial de PCM, Ponts et Chaussées magazine, intitulé « Urbanisation en Chine, présences françaises », publié en janvier 2014 en écho au 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

Les tentatives de projets de recherche et d’expérimentation

L’association poursuit les initiatives pour monter des projets qui permettraient une pérennité de la structure. Avec le soutien de l’Etat et un ensemble de collectivités et d’industriels, l’association monte des projets de recherche et d’expérimentation : le projet Cyberville (2009) pour l’expérimentation de véhicules automatiques sans chauffeur sur le site de l’Exposition Universelle de Shanghai déposé à l’ANR, le projet Izargidari (2010) pour le développement et de l’expérimentation de véhicules automatiques sans chauffeur avec plusieurs systèmes de recharge de batterie en milieu urbain (ANR), le projet Territoires de gares (2009) qui organise le déploiement des activités et des modes de transports autour des gares le plus impactées par le report modal (PREDIT), le projet Busophérique d’études des conditions pour la mise en place d’un transport en commun sur les grands axes de la grande couronne (PREDIT). En 2011, Urba 200 s’engage dans le projet Catalyseur 2MI et franchit plusieurs étapes de l’ADEME en complétant progressivement son partenariat et la qualité du dossier. Cependant, malgré les efforts conjugués d’Urba 2000 et de ses partenaires, l’ADEME ne donne pas suite en 2013.

- Le Forum annuel THNS – Transports à Haut Niveau de service, organisé à Shanghai et le Club Ecomobilité

Depuis la mise en place de l’accord de coopération entre la France et la Chine sur le Développement Urbain Durable (DUD) en 2007, Urba 2000 est impliquée dans l’organisation du Forum annuel de Shanghai sur les Transports à Haut Niveau de service - THNS – et dans l’animation du Club Ecomobilité associé. Le forum accueille entre 150 et 180 participants tous les ans, il est co-organisé par le MEDDE (avec l’assistance d’Urba 2000) et l’Université de Tonji (IFCIM : Instritut franco-chinois pour l’ingénierie et le management), Au fil de ces six années, la coopération s’est affinée, et les échanges sont devenus plus concrets, notamment de la part des partenaires chinois, de plus en plus impliqués dans le choix des sujets. 2015 a marqué une rupture dans ce processus : un accord de coopération a été signé entre les Ministres en charge des transports des deux pays, mais la mise en œuvre de cet accord est difficile et le forum THNS n’a pas encore bénéficié d’appui de ce côté. Le Forum a été accueilli reçu France, quelques jours avant la COP, réalisant une ambition affichée à plusieurs reprises mais jamais réalisée d’organisation du THNS hors de Shanghai. En 2017 le Forum THNS a été accueilli à Shenzhen dans le cadre du salon CINEV, organisé par le Centre chinois du développement urbain (NDRC) et l’organisateur de salons EuropEvent, qui est partenaire de la Fondation Prospective et Innovation présidée par Jean-Pierre Raffarin.

- Les projets de coopération sur le territoire du Grand Wuhan, province du Hubei, Chine

Depuis le choix du Grand Wuhan comme site démonstratif de l’accord DUD en 2010, Urba 2000 est fortement impliquée sur ce territoire : l’association a conduit un atelier de stratégie de développement urbain durable impliquant une trentaine d’acteurs français et de nombreux acteurs chinois (2010). Elle livre une stratégie de préservation d’un vaste territoire de parc naturel comprenant un grand lac.

Les réflexions générales menées conduisent également Urba 2000 à proposer une stratégie de développement de l’aéroport et de ses abords pour constituer un hub de fret international et à proposer des prestations autour de la gestion de la mobilité multimodale. Des propositions concernant les systèmes de gestion du trafic ont été présentées (2011) mais faute de montage financier et de partenariats chinois suffisants, elles n’ont pas être poursuivies. Urba 2000 s’est également rapproché de fonds d’investissement, de banquier et de grands groupes pour proposer des montages techniques et financiers adaptés aux modalités chinoises de développement des villes nouvelles (2011). Ces propositions de prestations n’ont pas pu aboutir mais elles ont permis à Urba 2000 de contracter avec la Province du Hubei et la municipalité de Wuhan, des missions de recommandations pour le développement d’une stratégie de développement urbain autour de l’aéroport (2012). Après ces missions, les autorités chinoises n’ont pas donné suite aux propositions de prestations d’Urba 2000. Depuis 2013 et la reprise de la coopération institutionnelle, Urba 2000 s’inscrit dans le groupe Architecture – planification-ingénierie, qui comprend 6 partenaires et qui se porte candidat pour réaliser les études urbaines et de programmation nécessaires pour la coopération sur le développement d’une ville nouvelle à Wuhan.

URBA 2000, Une association de professionnels, de nouvelles perspectives internationales (2008 -2017)
Retour haut de page