Affichage de l'article

21-01-2022 La mise en œuvre du Pacte vert européen à l’horizon 2050 : ambitions et contraintes

Le Fit for 55 ("paré pour 55"), adopté en juillet 2021 par l’Union européenne (UE), vise à réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre de l’Union d’ici à 2030 par rapport à 1990, avec l’ambition affichée d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.
Cette transition énergétique doit s’effectuer tout en préservant l’environnement et a pour objectif de substituer des énergies décarbonées à des énergies carbonées.
Chaque pays membre a compétence à choisir la politique énergétique qu’il entend mener. Mais tous les pays membres s’accordent sur la nécessité de réduire très fortement la consommation d’énergie finale (sobriété énergétique) et ce dans tous les secteurs mais plus particulièrement dans le secteur des transports et celui de l’habitat et d’accélérer le développement des énergies renouvelables.
On observe aussi des divergences à l’instar de la France qui souhaite maintenir et développer le nucléaire, considérant cette énergie comme décarbonée, alors que l’Allemagne a décidé de l’abandonner. L’Allemagne en revanche demande à ce que le gaz, qui est pourtant une énergie carbonée, figure dans la taxonomie verte européenne, au moins à titre transitoire, considérant que les centrales à gaz émettent moins de CO2 que les centrales à charbon.

Plus de précision