Affichage de l'article

04-05-2021 Rapport sur les verrous technologiques des blockchains

Apparues il y a 10 ans comme combinaison de technologies plus anciennes formant le protocole sous-jacent au bitcoin, les blockchains permettent des échanges décentralisés et sécurisés, sans qu’il soit besoin d’un tiers de confiance. Leurs applications dépassent le cadre strict des cryptomonnaies et sont potentiellement nombreuses dans tous les domaines en particulier dans la logistique et le e-commerce. Selon l’OPECST (Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques), la recherche doit relever le défi de la capacité des blockchains à monter en charge, ainsi que celui de leur consommation énergétique.
La Direction générale des Entreprises (DGE) publie son rapport sur "Les verrous technologiques des blockchains". Celui-ci est le fruit du travail confié par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), à l’Institut Mines-Télécom (IMT) et à l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria).
Ce rapport permet d’établir une feuille de route d’actions nationales pour les années à venir. Trois cartographies y sont présentées, ainsi que 14 recommandations portant sur les leviers transverses (soutien à la recherche, formation, financement, partenariats) pouvant être mobilisés pour favoriser la croissance des blockchains en France.

Plus de précision