07-02-2019 Fréquences 5G mises aux enchères à l’automne 2019

La 5G devrait permettre d’être jusqu’à 100 fois plus rapide qu’avec la 4G, de l’ordre de plusieurs gigabits par seconde. Elle intéresse les fabricants d’objets connectés qui pourront échanger beaucoup plus rapidement avec des débits plus importants, les applications d’intelligence artificielle, la téléphonie mobile. Pour les véhicules autonomes, les échanges avec les serveurs de données et les autres objets auront un débit beaucoup plus important, avec un temps de latence très largement diminué. Le taux de couverture doit cependant être suffisant et des expérimentations doivent confirmer l’intérêt de cette technologie. La 5G utilisera une gamme de fréquences radio beaucoup plus étendue : notamment les bandes 3,4-3,8 GHz et 24.25-27,5 GHz. Ces deux familles de 5G auront toutefois des capacités différentes, la première se présentant comme une 4G améliorée, la seconde permettant d’atteindre les débits les plus élevés. C’est l’Arcep qui procédera à l’attribution des blocs de fréquences, selon un mécanisme d’enchère à l’automne 2019. Le déploiement de cette technologie devrait intervenir au cours de l’année 2020.

Plus de précision