20-06-2018 L’intelligence artificielle à la base de la voiture connectée

Le véhicule autonome génère de nombreuses données, jusque 1 GO de données par seconde. Pour les traiter, les industriels doivent mettre au point des processeurs beaucoup plus performants et y introduire l’intelligence artificielle. Ainsi l’analyse des flux de données s’effectue sur des processeurs comportant plusieurs centaines de cœurs.
Un des cas d’usage de l’intelligence artificielle est l’apprentissage de la conduite par machine-learning pour apprendre à la voiture comment se comporter en cas d’accident par exemple. L’intelligente artificielle intervient également dans la vérification de la qualité des organes de la voiture en maintenance prédictive ; dans la connaissance de l’environnement grâce aux données remontées de capteurs ; dans l’analyse du comportement du conducteur ou encore dans la cybersécurité pour surveiller l’état de la connectivité et éviter tout piratage.

Plus de précision