18-08-2018 Objets connectés : économiser de l’énergie… ou en gaspiller ?

Les ventes d’objets connectés pour la maison ne cessent d’augmenter en France. Ainsi les ventes de thermostats intelligents ont bondi de 76% entre 2016 et 2017, celles des équipements d’éclairage intelligent de 126% et celles des outils de climatisation connectées de 402% ! Leur objectif est de réaliser des économies d’énergie et donc de maîtriser la consommation d’énergie d’une habitation. Toutefois cette connectivité nécessite de l’énergie. Les dépenses énergétiques se répartissent entre les appareils disposant d’une batterie qu’il faut régulièrement recharger, les appareils constamment alimentés (réfrigérateurs, télévisions, machines à laver, thermostats…) et les serveurs et routeurs nécessaires à assurer la connectivité des objets. Des solutions existent pour réduire la consommation des objets connectés : optimisation du nombre de capteurs d’un équipement (si on a besoin de relever la température, il n’est pas utile de faire fonctionner un autre capteur intégré à l’objet), connectivité à faible consommation, connexion épisodique de l’objet en évitant un flux de données en continu.

Plus de précision