Affichage de l'article

25-07-2019 Tourisme, mobilité : l’hydrogène pourrait-il devenir l’énergie "propre" du futur ?

Des Journées Hydrogène dans les territoires ont été organisées à Marseille à la mi-juillet par l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustibles (Afhypac).
Depuis plusieurs semaines les déplacements liés au tourisme font l’objet d’attaques en raison de la pollution qu’ils occasionnent (avions, bateaux de croisière, cars).
Dans ce contexte, la filière de l’hydrogène apparaît comme une alternative à la transition énergétique et on compte quelques modes de transport à hydrogène :
- Pragma Industries a ainsi conçu un vélo à assistance électrique alimenté par une pile à combustible : le H2 AlphaBike.
- Hype a mis au point une flotte de taxis à hydrogène à paris depuis 2015
- Les initiatives de bus à hydrogène se multiplient : une station française destinée à l’avitaillement de bus à hydrogène a été inaugurée vendredi 21 juin par le Syndicat mixte des transports Artois-Gohelle pour les 6 bus prévus. La Ville de Pau mettra en oeuvre un projet similaire en septembre. L’utilisation de l’hydrogène pour la RATP comme vecteur de la transition énergétique est un enjeu majeur pour les années à venir (4700 bus et 25 centres)
- Alstom a mis au point le premier train à hydrogène en Allemagne. Il adapte ce concept au modèle français.
- Des drones volent déjà à l’hydrogène et de petits avions 4 places devraient décoller à l’horizon 2025. Pour des raisons d’autonomie, l’avion électrique devra passer par l’hydrogène.
- Energy Observer fonctionne à l’hydrogène même s’il n’a pas la taille d’un bateau de croisière.

Plus de précision