Détail article

Association mondiale de la route

07-11-2019

C’est Mr Robin SEBILLE, secrétaire général adjoint de l’Association, qui effectue la présentation en remplacement de Mr Mallejacq, secrétaire général de l’Association. Créée en 1909 pour l’organisation du congrès de la route à Paris, cette association est sans but lucratif, non gouvernementale et non politique. Elle fonctionne comme un club d’échange de connaissances sur les routes et le transport routier au niveau mondial. Elle a 4 missions essentielles :
- L’organisation de forums internationaux et de coopérations techniques sur les problèmes de transport relatifs aux routes et au transport sur route
- L’identification, le développement et la diffusion de bonnes pratiques et l’accès à des informations internationales
- La transition des territoires
- La conception, la production et la promotion d’outils pour la prise de décision sur les problèmes relatifs aux routes et au transport routier.
Pour cela l’Association mobilise l’expertise de ses membres (1200 experts issus de 124 nations, dont la Chine, sont présents habituellement dans les groupes de travail). Son plan stratégique acuel porte sur 4 ans (jusque 2020). Les membres sont issus d’états, d’autorités régionales,de municipalités, d’entreprises, d’instituts de recherche … ou les membres à titre personnel. Par exemple, la Métropole de Shanghai était présente au Congrès d’Abou Dhabi.
Elle dispose d’un site internet regroupant :
- les thèmes de travail (gestion et finance, accès et mobilité, infrastructure, sécurité, changement climatique et environnement),
- les activités (publications, dictionnaire routier, congrès, conférences et séminaires internationaux) principalement en langues anglaise, française et espagnol (mais 32 autres langues sont disponibles). Le dictionnaire routier fonctionne dans ces 32 langues (exemple : le terme route, langue d’origine :français, langue cible : chinois ; le site identifie tous les groupes de mots intégrant ‘route’ et les éléments connexes à ‘route’ avec leur traduction en chinois).
- Les actualités
Sur le site on trouve des magazines en ligne en anglais, français, espagnol avec des articles relatif à la route et aux problèmes de transport routier. Les documents sont téléchargeables au format pdf. Le site met en ligne 4 types de manuel : un manuel de sécurité routière ; un manuel sur l’exploitation des réseaux routiers et les systèmes de transport intelligents, un manuel sur les tunnels routiers (qui dispose d’une version chinoise), et un manuel sur la gestion du patrimoine routier.
L’association organise tous les 4 ans, un congrès mondial de la route (…., 2015 Séoul, 2019 Abou dhabi et 2023 Prague) intégrant systématiquement une délégation chinoise et aussi des congrès internationaux de la viabilité hivernale (…, 2010 Québec, 2014 Andorre, 2018 Gdansk, 2022 Calgary). En plus des congrès, l’association organise des séminaires internationaux à vocation régionale dans le but d’assurer des échanges entre les territoires.
La PIARC fonctionne d’une manière classique et comprend :
- un conseil qui a la responsabilité de sa gouvernance. Il est composé de délégations des pays membres. Il élit le bureau, le Secrétaire général, le Président, les vice-présidents et les membres du Comité exécutif. Il se réunit chaque année
- un comité exécutif qui gère l’Association sur délégation du Conseil. Il est aidé dans cette tâche par des Commissions (Finances, Communication, Plan stratégique) et le Secrétariat général.
- Un secrétariat général qui est composé de 15 personnes mises à disposition par différents pays et de personnel salarié. Il est situé à Paris. Il fournit des prestations de secrétariat au Conseil, au Comité exécutif et aux commissions, et apporte son soutien aux Comités techniques.
Les comités nationaux sont répartis dans 45 pays. Ils assurent la diffusion des produits de la PIARC, organisent les activités locales (conférences, réunions). Il n’y a pas encore de comité national chinois. Les comités techniques sont constitués de groupes d’experts pour 4 ans. Ils réfléchissent aux nouveaux sujets et à leur pertinence. Ils établissent des documents de synthèse et des recommandations. Des sujets sont parfois spécifiques à certains territoires. Ces comités se réunissent en général 2 fois par an entre les congrès et font part de leurs travaux à l’Association. Les rapports sont classés par thème (gestion et finance, accès et mobilité, sécurité, infrastructure, changement climatique et environnement). Des thèmes d’innovation n’entrent pas encore dans cette liste : les systèmes de routes électriques, l’utilisation de drones pour la collecte de données, les routes à énergie positive. Le prochain plan stratégique 2020-2023 intègre 4 thèmes : l’administration de la route, la mobilité, la sécurité et la durabilité, l’infrastructure résiliente. Le thème de la mobilité comprend des sujets sur les nouvelles mobilités comme les véhicules autonomes et leur impact sur l’infrastructure routière et le transport. De nombreux experts chinois seront associés à ce plan stratégique.
La Chine est membre de l’Association depuis 1910. Mr WU Dejin est le délégué chinois au comité exécutif de la PIARC. 36 experts chinois font partie actuellement du comité technique. Plusieurs séminaires se sont récemment déroulés en Chine avec les thèmes suivants : sécurité routière, performance des administrations de transport, adaptation des stratégies /résilience, multimodalité durable dans les zones urbaines. Un MoU (Memorandum of Understanding) serait nécessaire pour traduire les rapports de la PIARC en chinois.